Archéologie de Saint-Pierre et Miquelon


A la suite de démarches entreprises par Saint-Pierre-et-Miquelon pour une reconnaissance au titre de patrimoine mondial de l’UNESCO et à la demande du Préfet de ce territoire français en Atlantique Nord, une équipe d’archéologues de l’Université de Rennes et de l’Université Laval à Québec a été réunie pour entreprendre le sauvetage du formidable site archéologique de l’Anse-à-Henry.

Les recherches dans ce milieu riche en ressources fauniques et propice à l’extraction des matières premières destinées à la fabrication de l’outillage des outils font suite aux travaux réalisés au début des années 2000, sous la direction de S. LeBlanc et J.-L. Rabottin.


Le site de l'Anse-à-Henry vu de l'île du Grand-Colombier (G. Marchand)
Les vestiges lithiques extrêmement abondants et les structures d’habitats documentent plus de 5000 ans d’occupations humaines. Deux phases culturelles paléoesquimaudes et deux phases témoignant de la présence des Premières Nations ont été identifiées, de même que de très nombreux aménagements historiques. L’Anse-à-Henry est non seulement l’établissement le plus au sud des aires culturelles Groswater et Dorset, mais aussi le seul habitat de ces groupes arctiques sur un territoire français !

Le projet, dirigé par Réginald Auger (Université Laval) et Grégor Marchand (CNRS – Université Rennes 1 – CREAAH – OSUR), devrait s’étendre sur au moins trois années. Il intègre des spécialistes des paléoenvironnements des universités de Québec (CELAT, CEN), Rennes(CREAAH, Ecobio) et Brest (LETG).

Le site de l'Anse-à-Heny fait face à l'île du Grand Colombier, lieu de vie des centaines de milliers d'oiseaux marins durant le printemps et l'été (G. Marchand).

La campagne 2019 se déroule tout au long du mois de septembre et comprend à la fois des sondages sur le site de l’Anse-à-Henry et des prospections dans l’archipel (Saint-Pierre, Langlade, Miquelon) pour rechercher les gites de matières premières et des nouveaux habitats préhistoriques.

Les "graves" sont des lits de galets destinés à faire sécher les filets de morue à l'époque historique (G. Marchand).
Autres informations :

- un article sur le blog "l'Heure de l'Est" écrit en octobre 2019 par Patricia Detcheverry

- visite virtuelle de la section Préhistoire du Musée de l'Arche à Saint-Pierre, qui détaille les découvertes faites dans les années 2000 par S. LeBlanc et J.-L. Rabottin

- premier état des prospections archéologiques et pétro-archéologiques faites à Saint-Pierre-et-Miquelon en juin et septembre 2019

Articles les plus consultés